La GoPro est morte, longue vie aux nouvelles GoPro

September 25, 2017

La saison de ski 2017/2018 débutera ce samedi 30 septembre sur les pistes du glacier de la Grande Motte dans le domaine de Tignes. Alors que GoPro annonce un troisième trimestre plus solide que prévu et une remontée du cours de l'action, Novascopie 2017 revient sur les difficultés qu'a connues l'entreprise pionnière à faire face à de nouveaux entrants. La reprise se confirmera-t-elle cet hiver ?

 

GoPro est la première entreprise à avoir investi le segment des « Cam Actions » et elle a largement contribué à l’émergence d’un nouveau produit unique et d’un nouveau mode de communication, basé sur la viralité. Avec sa stratégie inspirée de celle de RedBull, GoPro a réussi à fédérer une communauté d’amateurs de sports extrêmes sur le web et utilise les vidéos postées par ses fans pour sa propre communication. La viralité des vidéos a été rendue possible grâce au partage sur les réseaux sociaux : les membres publient leurs exploits et les envoient à la marque californienne qui les utilise à des fins promotionnelles.

 

L’arrivée de la GoPro a ainsi bouleversé les usages : la vidéo numérique ne cesse de connaître des innovations en matière de production, mais également de diffusion et la pratique sportive est la première à être touchée. Cette démocratisation crée de nouveaux usages chez les sportifs amateurs dont, par exemple, le nombre de chaînes YouTube et de « live streaming » ne cesse d’augmenter.

 

 

 

 

Cependant, GoPro souffre aujourd’hui de la forte concurrence de produits moins chers et des nouvelles fonctionnalités des smartphones, qui deviennent à leur tour des « CamPro embarquées ». Ainsi en novembre 2016, GoPro a du licencier 15% de son personnel et a vu le départ de son PDG, après des résultats économiques inquiétants – sa capitalisation boursière a été divisée par près de 10 en 2 ans.

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

L'univers de l'eau se transforme

July 24, 2019

1/5
Please reload

Posts les plus récents