Less is more

February 10, 2017

La sortie du guide Michelin 2017 est un événement incontournable dans le secteur touristique. Le guide papier, imprimé en 150 000 exemplaires, sera disponible dès mercredi. Cette année, on compte seulement 16 établissements étoilés de plus par rapport à l'année dernière. Quant aux BIB gourmands, révélés le mois dernier, il en existe 45 de plus. Cette évolution est l'expression d'une nouvelle tendance dans le Tourisme, présentée dans Novascopie 2017 : Less is more. 

 

 

Après une quête effrénée à toujours plus de services, d’options ou de signes de luxe, le marché de l’hôtellerie premium s’est complètement inversé ces dernières années, pour s’axer autour de la recherche du « Less is more ». Par une quête de l’essentiel et un rejet du superflu, le touriste contemporain cherche à se démarquer en réhabilitant des modes de consommation plus simples et plus sains, bannissant le « Bling Bling » ou l’ostentatoire au bénéfice du culte de la simplicité et de l’authenticité. Dans sa manière de s’habiller, de voyager ou encore de se nourrir, le consommateur actuel renoue avec des traditions et des expériences essentielles à son plaisir, autour du concept du  « Revival », en luttant contre les excès de notre société de consommation et la conception d’un luxe  « Too Much ».


De même, cette tendance se traduit très fortement dans la culture par l’explosion de nouvelles adresses, aussi « simples » que synonymes de plaisir. Aussi, alors qu’en parallèle de son palmarès habituel, le guide Michelin continue d’élargir sa liste de « BIB gourmand », récompensant une cuisine plus modeste à moins de 32€ par menu, le nouveau guide trendy du Fooding gagne en notoriété en revendiquant sa volonté de récompenser « le meilleur bistrot de village » ou la meilleure « saucisse-purée » dans son guide 2017.

 

Cette tendance du « Less is more » trouve également un écho dans un tourisme durable et éthique, nouveau luxe privilégiant le local et l’authenticité comme une garantie de qualité. En atteste la croissance de l’écotourisme en France, qui progresse de plus de 20% par an avec l’explosion d’un très grand nombre de marques spécifiques, comme par exemple Voyageurs du Monde et toutes ses déclinaisons thématiques. Aujourd'hui, si seulement 4% des Français disent avoir acheté une offre relevant du tourisme durable ou responsable, 17% des Allemands et des Britanniques vivant en France l’ont déjà fait.

 

Comparaison du nombre de BIB gourmands et de restaurants étoilés au palmarès

du Guide Michelin entre 2010 et 2017

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

L'univers de l'eau se transforme

July 24, 2019

1/5
Please reload

Posts les plus récents