Vers une politique touristique public-privé française ambitieuse

June 8, 2018

Le comité de pilotage du tourisme français a eu lieu ce lundi 4 juin en présence de Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et Jacques Mezard, ministre de la cohésion des territoires. Plusieurs acteurs privés étaient aussi présents autour de la table. L’organisation de ces comités de pilotage a pour objectif de faire vivre un dialogue constructif et régulier entre le secteur privé et les institutions. Plusieurs sujets ont été évoqués comme la structuration de différentes filières, tourisme d’affaires et culturel, vie nocturne, shopping, écotourisme, œnotourisme et tourisme de savoir-faire. Ces rapprochements public-privé semblent aujourd’hui essentiels comme leviers de croissance pour le tourisme français.

Avec plus de 80 millions de visiteurs par an, la France reste le pays le plus visité en 2017 mais perd inexorablement des parts de marché. L’impact des politiques publiques semble limité face à une concurrence internationale qui s’accroit, et ce alors que les investissements ont fortement diminué en 10 ans et qu’aucun grand projet structurant n’a vu le jour depuis Euro Disney en 1992.

 

Le désengagement politique reléguant le tourisme au second plan semble ne pas prendre la mesure de l’importance du secteur pour l’économie française alors qu’il contribue à 8% du PIB et emploie 1,2 millions de salariés. Le soutien et l’accompagnement des acteurs de la chaîne de valeur du tourisme est négligé, sa diversité et sa complexité (transporteurs, hébergeurs, restaurateurs, commerces, industriels du luxe, gestionnaires d’activités et d’infrastructures, financiers, investisseurs…) n’étant pas pleinement appréhendées.

 

Il est nécessaire aujourd’hui de créer une filière cohérente et fédérer les acteurs aussi bien privés que publics afin de construire une stratégie globale. L’objectif est de favoriser les investissements et lever les entraves au développement du secteur de la fiscalité, à la sécurité en passant la promotion, l’accueil, le développement de l’emploi et de la formation. Aujourd’hui le niveau des dépenses par touriste étranger reste très largement inférieur à ce qu’il est chez d’autres pays leaders. Le secteur constitue une source de croissance insuffisamment exploitée, alors que la France est historiquement un acteur majeur du tourisme doté d’atouts forts.

 

La politique interministérielle nouvelle intégrant la dimension publique privé a un double objectif : augmenter le nombre d’arrivées pour atteindre 100 millions de visiteurs en 2020 et 60Mds€ de recettes annuelles. Le dernier comité de pilotage du tourisme, porté par le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a notamment donné lieu au lancement de l’expérimentation France Tourisme Ingénierie, qui vise à « impulser de nouvelles démarches innovantes » en matière de rénovation des hébergements, de transition énergétique et de montage des projets d'investissement.

 

Si la politique touristique du gouvernement semble aller dans le bon sens, il faut toutefois rester prudent et espérer que des mesures concrètes seront prises et que de vrais moyens seront alloués pour renforcer la compétitivité du territoire français face à une concurrence accrue. Le prochain comité se tiendra en Novembre prochain et donnera l’occasion de faire un nouvel état des lieux sur un secteur capital pour l’économie française.

Please reload

Posts à l'affiche

L'univers de l'eau se transforme

July 24, 2019

1/5
Please reload

Posts les plus récents
Please reload

Rechercher par Mots Clés